Décryptez le look de votre ado

Publié le : 24 janvier 20195 mins de lecture

L’adolescence : période où l’apparence prend tout son sens

Vous n’y avez certainement pas échappé, depuis quelques temps, votre ado a changé de look. Un nouveau style, qui vous paraît peut-être inapproprié, mais sur lequel vous n’avez plus le dernier mot. Alors quels comportements adopter face à votre enfant ? Xavier Pommereau, psychologue spécialiste de l’adolescence, et auteur du livre « Nos ados.com », nous éclaire…

Quels sont les principaux codes du look des adolescents ?

Les adolescents d’aujourd’hui sont des enfants de l’image, ils sont nés dans la révolution numérique. De nos jours, les jeunes s’expriment davantage via leurs maux que par des mots.

A l’adolescence, on remarque souvent que les garçons n’ont pas envie de se tenir droits, de se mettre en costume comme les hommes. Ils veulent se montrer sans entrave, veulent afficher leur « cool attitude » : le pantalon qui descend, ne pas mettre de lacets sont autant de marqueurs de liberté. En effet, le look des ados est une métaphore. Tout ce qu’ils nous laissent voir est à prendre au sens propre. Par exemple, ceux qui ont l’impression, même inconsciemment, d’avoir la tête qui explose vont traduire cet état dans leur façon de se coiffer, en ayant coiffure « en pétard », en usant du gel ! En choisissant leurs vêtements, les jeunes s’incarnent complètement.

Face à ces changements de styles, quels conseils donneriez-vous aux parents ?

Il faut arrêter de dire que les ados sont nuls, qu’ils n’ont rien dans la tête. En fait, ils sont très compétents pour transmettre des messages. Les jugements et moqueries sont à proscrire. Par leur provocation vestimentaire, les ados cherchent à se démarquer des parents, tout en sollicitant leur attention. Les tenues sont des messages codés. Si un ado porte un tee-shirt avec une feuille de cannabis, cela veut certainement dire qu’il en fume. C’est l’occasion pour les parents d’engager la conversation sur ce sujet. Il est important de parler avec nos ados. Parfois, les adultes minimisent ce qui devrait les inquiéter, ou au contraire, dramatisent une situation « banale ».

Tenues sexy, style gothique… Quelles limites donner aux adolescents ?

Les ados sont dans la provocation et l’exposition de soi, la sexualisation des tenues en font partie. Cependant, il faut différencier l’écart du pas de côté. Une jupe courte, mise avec un collant sur une jeune fille qui se tient correctement, ce n’est pas gênant. En revanche, si une ado se promène en bustier en « offrant ses seins », il est important de mettre le holà, de lui dire que c’est « too much ».

Pour la mode gothique, c’est plus le fait d’être en rupture sociale qui peut alerter les parents. Les jeunes, qui adoptent ce style, se placent en rupture. Ils ont envie de trancher avec la société. Cependant, il faut différencier cela du simple piercing. Lorsqu’il y a exagération dans la tenue vestimentaire, un excès, c’est qu’il y a un véritable problème. Il faut essayer de parler avec son ado et, pourquoi pas, consulter. Les emprunts aux courants gothiques, sataniques permettent aux ados d’exprimer leur hypersensibilité, leurs idées noires tout autant que leurs tortures psychiques, leurs craintes du lendemain. Car les ados se disent à travers des actes dans le but de se faire reconnaître.

Les enfants prennent soin de leur look de plus en plus jeune.

Comment expliquer ce phénomène ?

Les enfants sont des consommateurs, nés dans la révolution de l’image. Ils aspirent à la liberté. Dès 8 ans, ils veulent choisir ce qu’ils veulent mettre. Nous sommes dans une société de consommation, on ne peut pas lutter contre cela. En revanche, il est important de dire à son enfant que ça coûte cher. Une tenue d’ados, chaussures, accessoires, téléphone compris, coûte près de 1000 euros. Les parents peuvent faire contribuer leurs ados (emploi saisonnier, heures de baby-sitting, argent de poche). C’est aussi une manière de les responsabiliser.

Plan du site